Artfrika

CONSULTANT EXPORT D'ART AFRICAIN

L'AFRIQUE ET L'ART
Quel sont les dimensions du continent africain,qui indiquent les dangers de la généralisation.Avec ses trente millions de kilomètres carrés,il fait trois fois l'Europe et cinquante fois la France.Sa population est d'environ cinq cent millions d'habitants,la densité dépassant rarement dix habitants au kilomètre carré,ce qui n'explique d'ailleurd qu'en partie pourquoi il abrite davantage d'ethnies et de cultures qu'aucun autre.Pour apprécier un art quel qu'il soit,il sagit d'abord,bien sur,de le regarder. le masque africain,écrit Malraux,n'est pas la fixation d'une expression humaine,c'est une apparition...le sculpteur n'y géométrise pas un fantome qu'il ignore,il sucite celui-çi par sa géométrie,son masque agit moins dans la mesure où il lui ressemble que dans celle où il ne lui ressemble pas;les masques animaux ne sont pas des animaux:le masque antilope n'est pas une antilope,mais l'esprit-antilope,et c'est son style qui le fait esprit.
Comment en témoigne ses gigantesques masques à lame bwa des savanes sahéliennes au petit masques en os lega des foréts du centre de l'Afrique,cette sélection de son extreme diversité des formes qui se manifeste dans l'art de sculpter les masques.Médiateur,le masque intervient pour rétablir le lien rompu entre l'univers indompté de la foret et de l'espace humanisé du village.Il souligne aussi le passage de l'état de non-initié.C'est enfin un entre-deux,où l'humain et le surnaturel se cotoient.Etre de l'au-delàincarnéet personnifié dans une matière d'içi-bas,le masque africain est un passe-relle métaphorique qui relie nature et culture.
Dans le sud-ouest du Mali,les six sociétés d'initiation masculines du Jo,subdivisées en grades,organisent les rites de passage auxquels doivent se soumettre les Bamana.Des masques spécifiques,le plus souvent zoomorphes,sont associés à chaque niveau d'initition.Emblèmes d'une étape de la connaissance,c'est pourquoi ils accompagnent les initiés lors de leur entrée dans le village.Pour les Bamana,les étres et les objets contiennent une énergie vitale appelée '' nyama '' .
Au centre de la Cote-d'Ivoire la production plastique des Baules,des Yaure et des Gouro s'inscrit dans un continuum culturel où ils partagent les mémes caractéristiques stylistiques.Qu'il s'agisse des Zauli,Zamble et Gu chez les Gouro,où des Dje,chez les Yaure,ces sculptures sont regroupées dans un ensemble et forment une famille qui manifeste ses liens au cours de la danse.
C'est pourquoi les Kwele installés au nord du Gabon et à la frontiére de la république démocratique du Congo,les Ba-Kwele sculptent uniquement des masques.Bamiléké,dans le Grassland camerounais,les Bamiléké réunissent autour du roi les chefs des lignées dirigeantes,dans des confréries de masques.
Au Nigéria les Igbo au sud-est ont developpé un art riche et divertifié.En Guinée,les Baga possèdent un répertoire de masques zoomorphes liés à la société secrete Simo.Chez les Mende de la Sierra-Leone et du Liberia,les Gola,les Vai,les Temne,les Kpelle et les Bassa,la confrérie féminine du Sande où Bundu accompagne les femmes de la puberté aux funérailles.
'' Limportance capitale de la religion et de la magie,croyance accordée à des forces occultes et omniprésentes,cultes ancestraux accompagnés de sacrifice,rites funérailles,cérémonies d'initiation,danses masquées pour tous les temps de la vie,puissance des sociétés secrètes, volonté de prestiges des chefs,désir de parure ou recherche de beauté pour les objets les plus humbles,tels sont les sources profondes de l'art africain traditionel.Dans ce contexte,l'artiste chargé de la création des oeuvres indispensables ne disposait que d'une liberté relative.Mais quel résultat!Une analyse esthétique attentive montre à quel point les problèmes ont été brillament résolue:trouvailles de formes,audaces dans la conceptualisation,raccourcis évocateur:ce n'est pas un hasard si l'art africain a influancé si profondément l'art moderne,de Mogliani à Matisse ,de Vlaminck à Derain en passant par le cubisme de Picasso et de Juan Gris '' LES SECRETS ET LES RACINES DE L'AFRIQUE NOIRE
Aucun commentaire
Ajouter un commentaire
Pseudo
Email (facultatif)
Commentaire
Copier lꞌimage